Focus sur l’Ellis Island Immigration Museum à New-York

Focus sur l’Ellis Island Immigration Museum à New-York

Pendant près d’un demi-siècle, de 1892 à sa fermeture en 1954, Ellis Island a été le passage obligatoire pour douze millions d’immigrants qui souhaitaient changer d’existence, et qui ont débarqué à New-York avec l’espoir de vivre le rêve américain.

Cette île, longtemps considérée comme la Golden Door (Porte Dorée) de l’Amérique, accueille aujourd’hui l’Elllis Island Immigration Muséum (Musée de l’immigration d’Ellis Island). Ce lieu, chargé en émotions, est l’une des attractions les plus prisées par les touristes.

Ellis Island, la porte des Etats-Unis

Les immigrants qui quittaient l’Europe, espéraient avoir une vie meilleure sur le sol américain.

La grande majorité avait économisé pendant plusieurs années afin de pouvoir se payer le fameux voyage.

La traversée en paquebot était un défi pour les plus pauvres. Ils voyageaient, entassés dans les classes inférieures, dans des conditions de confort précaires, sans aucune vue sur l’extérieur, sans aucune aération et par conséquent dans une chaleur étouffante.

Lorsqu’enfin, ils débarquaient sur Ellis Island , une petite île de 0,13 km2, située à proximité de Manhattan et à moins d’un kilomètre de Liberty Island où se trouve l’emblématique Statue de la Liberté, ce n’était pas fini. Ils devaient encore passer le filtre administratif du Bureau Fédéral de l’Immigration.

C’est leur histoire que l’on peut découvrir tout au long de la visite du musée.

Ellis Island Immigration Muséum, un lieu chargé d’histoires

Le musée de l’immigration à ouvert ses portes en 1990.

Il est installé dans le bâtiment restauré, qui accueillait autrefois les arrivants.

La structure de deux étages, à l’architecture de style Renaissance française, rappelle celle des gares parisiennes, avec son grand hall d’enregistrement qui pouvait contenir 5 000 personnes.

Au fil des salles, les visiteurs découvrent les émouvants témoignages de ce passé.

De nombreux documents, des photos, des objets divers de la vie quotidienne et des objets personnels racontent l’histoire de ces familles, et permettent aux visiteurs de plonger dans leur vécu, d’imaginer l’angoisse de l’attente, dans l’espoir d’obtenir la sacro-sainte autorisation pour entrer sur le territoire américain.

La visite permet donc de comprendre comment les immigrants étaient accueillis, comment étaient regroupées les communautés, quels étaient les critères d’admission, comment étaient réalisés les contrôles médicaux et les mises en quarantaine pour les personnes malades, mais aussi, quels critères permettaient de refuser le droit d’entrée à certains de ces exilés.

Il est possible de s’immerger encore plus dans ce vécu en visitant le musée comme un arrivant. La visite dure environ 45 minutes.

Enfin, il est aussi possible d’assister à la projection du film « Island of Hope » inspiré de l’histoire de ces personnes.

Comment s’y rendre ?

Le musée est accessible uniquement en ferry, au départ de Battery park, au sud de Manhattan (métro station South Ferry), ou de Liberty State Park dans le New Jersey.

Après une escale sur Liberty Island pour admirer la Statue de la Liberté, un ferry sera disponible pour prendre la direction d’Ellis Island.

L’Ellis Island Immigration Museum est ouvert tous les jours, sauf le 25 décembre, de 8h30 à 17h30.

Laisser un commentaire